Cap Calcium 24 Bolus

Cap Calcium 24 Bolus

OCTAVET

Cap Calcium 24 Bolus
Photo non contractuelle
143€

Bolus de Calcium 

Objectif nutritionnel : Réduction du risque de fièvre vitulaire

Indication

Le calcium et le phosphore se retrouvent principalement dans les os : 70-80% du phosphore et 99% du calcium. Ils sont intimement liés au métabolisme osseux. L’os est un tissu en renouvellement constant : il existe des échanges permanents de calcium et phosphore entre les compartiments osseux et sanguins (2). Les réserves phosphocalciques osseuses peuvent être intensément mobilisées lors de la brusque demande minérale des femelles en début de lactation (d’après 2). Comme le calcium joue un rôle dans le fonctionnement des muscles lisses, l’hypocalcémie au vêlage est un facteur prédisposant à la dystocie, au prolapsus utérin, à la rétention placentaire et à la métrite (d’après 3). Elle peut également être à l’origine d’une baisse d’ingestion, de déplacement de caillette, d’immunosuppression et de troubles de la reproduction (1). Lors d’une diminution de calcium plasmatique ionisé, les cellules des glandes parathyroïdes captent ce changement. La parathormone augmente le nombre et l’activité des ostéoclastes, libérant du calcium osseux, et stimule également la production de vitamine D3 par le rein (7). En situation d’alcalose métabolique, la configuration des récepteurs à la parathormone est modifiée (2). Cela réduit donc considérablement l’activation des ostéoclastes et l’hydroxylation rénale de la vitamine D3 en calcitriol (forme active) (2). L’augmentation de la production de parathormone augmente l’excrétion de phosphore urinaire et salivaire. De plus, l’hypocalcémie réduit le transit et le flux sanguin digestif, ce qui diminue l’absorption du phosphore et son recyclage salivaire. A la mise bas, l’hypercortisolémie, accrue lors d’hypocalcémie, favorise l’excrétion urinaire de phosphore. Les hypophosphatémies aiguës les plus fréquentes surviennent donc lors des fièvres vitulaires (5).

Le magnésium joue un rôle fondamental dans la jonction entre la parathormone et son récepteur cellulaire (d’après 2). Il intervient aussi dans l’hydroxylation rénale de la vitamine D en calcitriol (7). La vitamine D est un des composants majeurs du métabolisme phosphocalcique et joue un rôle dans la minéralisation osseuse ainsi que dans le maintien d’une phosphatémie et d’une calcémie adéquates par ses différentes actions au niveau intestinal, rénal et osseux (6). Les extraits de Solanum glaucophyllum sont une source de 1,25 dihydroxyvitamine D3 , forme active de la vitamine D3 (4).

(1) Astruc, C., 2018. Etude de l’hypocalcémie subclinique en élevage laitier dans la zone des Monts du Lyonnais et impact sur la santé des vaches faible à moyenne productrices. 28èmes Rencontres GTV Rhône-Alpes, VetAgroSup, Marcy L’Etoile, 27 septembre 2018. (2) Meschy, F., 2010. Phosphore et calcium, in : Nutrition minérale des ruminants. Éditions Quæ, Versailles, p. 42-66. (3) Moore, S.J., VandeHaar, M.J., Sharma, B.K., Pilbeam, T.E., Beede, D.K., Bucholtz, H.F., Liesman, J.S., Horst, R.L., Goff, J.P., 2000. Effects of Altering Dietary Cation-Anion Difference on Calcium and Energy Metabolism in Peripartum Cows. Journal of Dairy Science 83, p. 2095–2104. (4) Napoli, J.L., Reeve, L.E., Eisman, J.A., Schnoes, H.K., Deluca, H.F., 1977. Solanum glaucophyllum as source of 1,25-dihydroxuvitamin D3. The journal of biological chemistry, Vol 252, 8, p. 2580-2583. (5) Schelcher, F., Foucras, G., Meyer, G., Valarcher, J.F., 2002. Traiter les hypophosphatémies, kaliémies et magnésiémies. Le Point Vétérinaire 226, p. 34-37. (6) Tonson la Tour, A., 2012. Le point sur la vitamine D. Paediatrica, Vol 23, p. 16-21. (7) Vouillot, A., 2006. Prévention de la fièvre de lait chez la vache laitière. Ecole Nationale Vétérinaire, Lyon, pp. 98.

Conseils d'utilisation

MODE D’EMPLOI :

Vaches laitières : administrer 1 bolus de CAP CALCIUM par animal par voie orale, dès les premiers signes de la parturition et jusqu’à deux jours après celle-ci. Le bolus s’administre à l’aide d’un dispositif à insertion oesophagienne. Cette administration doit se faire avec l’animal contenu de façon à ne pas le blesser.

La consultation d’un nutritionniste est recommandée avant utilisation. A conserver à l’abri de l’humidité, de la lumière et de la chaleur ( < à 25 °C)

Composition

COMPOSITION :

Sulfate de calcium, sulfate de magnésium, oxyde de magnésium, prémélange de plantes, stéarate de calcium.

 

CONSTITUANTS ANALYTIQUES :

 

  • Calcium18,5 %
    Dont:Magnésium5,2 %

    • Sulfate de calcium36,0 %
    • Formiate de calcium33,9 %
    • Bentonite10,2 %
    • Premix de Solanum glaucophyllum2,0 %
  • Sodium0,1 %

  • Phosphore< 0,1 %

Additifs au kg
Vitamines :

  • E671 Vitamine D3 s/f cholécalciférol94 000 UI

Conservateurs :

  • E238 Formiate de Calcium339 000 mg/kg

Liants :

  • 1m558i Bentonite102 300 mg/kg
Avis